En finance, l’inégalité homme femme persiste


08/03/2013 par Therese Réagir (0)

8MarsCe 8 mars, journée de la femme, célèbre la cause de l’égalité des femmes, pour que les femmes jouissent des mêmes libertés et des mêmes droits que les hommes.

Financièrement, l’inégalité homme femme persiste. Selon L’INSEE, une femme gagne en moyenne 28% de moins qu’un homme. Il y a deux raisons à cela: d’une part les femmes travaillent en moyenne 13% d’heures en moins; d’autre part, le salaire horaire des femmes est en moyenne 20% moins élevé. La différence de salaire horaire moyen est plus grande chez les cadres du secteur privé (moins 23%) et moindre dans le secteur public (moins 17%). En conséquence de ces inégalités, 15% des femmes vivent sous le seuil de pauvreté, contre 13% des hommes.

L’écart de revenu est potentiellement agravé par une inégalité au niveau de la culture financière des femmes. Une étude internationale menée en France par le CREDOC a analysé la culture financière des Français. Cette étude montre que les femmes ont significativement moins confiance en elles que les hommes pour accomplir les tâches nécessaires à la prise de décision financière, comme : juger de l’opportunité d’un placement financier, lire la presse financière ou estimer les intérêts que rapportera un produit d’épargne à taux fixe.

Ce manque de confiance correspond malheureusement à un réel déficit de connaissances. En réponse à des tests simples de calcul de taux d’intérêt ou de définition de produits financiers, telle que la distinction entre action et obligation, les femmes affichent un taux d’erreur et de non réponse significativement plus élevé que les hommes.

Il est donc urgent d’oeuvrer non seulement pour l’égalité des salaires mais aussi pour une meilleure éducation des femmes en matière financière.

En tant qu'utilisatrice des services financiers, puis consultante pour des banques et compagnies d’assurance, Therese a constaté qu’en finance, c’est souvent le client qui doit s’adapter au service et pas l’inverse. Pour elle, la finance doit changer. Pour contribuer à ce changement, Therese a entrepris de fournir de l'information plus pratique, plus simple et plus objective sur tous les sujets liés à la finance personnelle.

A propos Therese

En tant qu'utilisatrice des services financiers, puis consultante pour des banques et compagnies d’assurance, Therese a constaté qu’en finance, c’est souvent le client qui doit s’adapter au service et pas l’inverse. Pour elle, la finance doit changer. Pour contribuer à ce changement, Therese a entrepris de fournir de l'information plus pratique, plus simple et plus objective sur tous les sujets liés à la finance personnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*