Profiter d’un livret d’épargne en promotion


29/04/2013 par Therese 1 réponse (1)

Profiter des Livrets d'Epargne en PromotionLa plupart des banques proposent un livret d’épargne en promotion, qui garantit un taux d’intérêt élevé –jusqu’à 5,5%– pendant quelques mois. À la fin de la promotion, le taux chute à un taux de base beaucoup plus bas. Malgré cela, ces produits sont des produits simples et sans frais qui sont attractifs à court terme pour les épargnants actifs et, surtout, pour les ménages faiblement imposés.

Avant de profiter d’une offre promotionnelle sur un livret d’épargne, il faut connaître :

  1. le gain réel brut à un horizon réaliste,
  2. les conditions du livret en promotion
  3. le gain net après prélèvements et impôt

Le gain brut réel à un horizon réaliste

Les banques offrent des taux d’intérêts promotionnels sur leurs livrets d’épargne pour faire concurrence à l’épargne défiscalisée, en particulier au Livret A, et pour attirer de nouveaux clients avec des taux impressionnants. Pour apprécier ces offres, il faut connaitre :

  • Le taux promotionnel. Depuis la baisse du taux d’intérêt du Livret A, qui est passé en février de 2,25% à 1,75%, les taux des promotions ont diminué. Ils varient aujourd’hui entre 3,3% et 5,5%. Il n’y a plus d’offre à 6%, comme au trimestre dernier. Mais les taux à 5,5% proposés par le Livret Zesto de RCI Banque et le Livret d’Epargne Distinguo de PSA Banque sont encore trois fois supérieurs au taux du Livret A.
  • La durée de promotion. Le taux promotionnel est le plus souvent applicable pendant 3 ou 4 mois. Une durée de promotion plus longue, comme la durée de 12 mois du Compte Epargne Cetelem, est exceptionnelle.
  • Le montant éligible au taux promotionnel. Ce montant est limité à un maximum qui varie de 20 000 euros à 150 000 euros. ❗ Attention : ce montant, par exemple 100 000 euros pour le Livret BforBank, est différent du plafond du livret, soit 4 millions pour ce même livret.
  • Le taux de base. Une fois passés les mois de promotion et au dessus du montant éligible, l’épargne est rémunérée au taux de base. Celui-ci est toujours beaucoup plus bas que le taux promotionnel –par exemple 1,40% pour le Livret Orange d’ING Direct qui est le moins rémunérateur hors bonus et promotion. Le maximum est 2,20% pour le Livret Zesto de RCI Banque, le Livret d’Epargne Distinguo de PSA Banque et le Compte Epargne de GE Money.

Mais surtout il faut être réaliste sur son horizon de placement. Les livrets sont des placements à court-terme. Mais que ce soit par paresse ou par manque d’alternative en placements court-terme où l’argent reste disponible, on retire rarement son argent tout de suite à la fin de la promotion. Rares sont les investisseurs avisés qui écrèment les livrets en déplaçant leur argent pour profiter d’une offre promotionnelle après l’autre. C’est pourquoi la plupart des épargnants trouveront d’estimer leur gain réel par un taux moyen qui prend en compte le taux de base au delà de la promotion :

  • Le taux brut moyen au delà de la promotion. Par exemple, si on calcule le taux brut moyen pour les premiers 12 mois des offres décrites dans l’infographie ci-dessus, on voit qu’il varie entre 1,93% et 3,30%. A cet horizon, le Compte Epargne Cetelem dont le taux promotionnel est 3,3% rapporte les mêmes intérêts que le livret Distinguo ou le Livret Zesto, pourtant bien mieux rémunérés en promotion à 5,5% !

Un dernier point :

  • Le bonus de bienvenue. Certaines banques comme Cetelem et ING Direct offrent en plus un bonus de bienvenue de quelques dizaines d’euro. Un tel bonus ne compense un taux bas que si on place peu d’argent. Si on place plus de 10 000 euros, mieux vaut privilégier 1% de taux moyen en plus qu’un bonus de 50 euros.

Les conditions des livrets en promotion

Au niveau des conditions d’applications, les livrets sont des placements liquides, simples et pratiques. Leurs points communs :

  • Les offres les plus intéressantes, y compris celle de Fortunéo sont limitées à un seul livret promotionnel par banque et seulement quand on est nouveau client de la banque en question. Par contre on peut bénéficier en même temps des offres de plusieurs banques différentes.
  • L’offre a généralement une date d’expiration. Il faut la saisir avant cette date. En ce moment, ces offres ont tendance à être de moins en moins intéressantes parce que les taux d’intérêts sont encore à la baisse. La plupart des taux mentionnés dans notre infographie expirent à la fin du mois d’avril. Par exemple, le taux du livret Cetelem devrait passer à 3,20% au lieu de 3,30% au 1er mai 2013.
  • Le montant éligible au taux promotionnel est limité : comme on l’a mentionné ci-dessus, le montant éligible est différent du plafond du livret bancaire à un taux normal, hors promotion.
  • Le taux promotionnel est garanti, mais le taux de base hors promotion peut être ajusté en fonction du marché.
  • Les livrets peuvent être gérés entièrement en ligne.
  • Il n’y a aucun frais de gestion : ni frais d’ouverture, ni frais de garde, ni frais de sortie. C’est un des plus gros avantage de ce type de produit financier par rapport à d’autres placements.

Les intérêts des livrets, comme ceux des livrets bancaires ordinaires, sont calculés le 1er et le 16 du mois et sont capitalisés à la fin de l’année. Il faut d’ailleurs parfois laisser le livret ouvert avec un minimum de 10 euros jusqu’à la fin de l’année pour assurer un bon calcul des intérêts et de l’impôt.

Le bonus de bienvenue, s’il y en a un, n’est généralement acquis et crédité qu’à la fin de la période de promotion et que si un minimum d’argent reste sur le livret à cette date, par exemple 1 000 euros pour ING Direct et 5 000 euros chez Cetelem.

Le gain net après prélèvements et impôt

Comme pour toute épargne non défiscalisée, les intérêts des livrets et comptes d’épargne promotionnels sont imposables. C’est ce qui réduit fortement leur profitabilité nette.

  • Les prélèvements sociaux obligatoires de 15,5% sont prélevés à la source par la banque au moment du calcul des intérêts le 31 décembre. Ils sont dus dans tous les cas, quel que soit le revenu du contribuable et même s’il n’est pas imposable.
  • L’impôt sur le revenu s’applique au taux marginal d’imposition (TMI) de chaque contribuable, soit entre 5,5% à 45%.

Compte tenu de CSG déductible à hauteur de 5,1% (voir Note [1]), les gains des livrets promotionnels sont donc soumis à une imposition globale qui varie de 15,5% pour les non imposés à 21%, 29%, 44%, 54% et 58% pour les contribuables imposés respectivement aux taux marginal de 5,5%, 14%, 30%, 41% et 45%.

Avant de placer son argent sur un livret promotionnel un épargnant qui n’a pas encore maximisé son épargne défiscalisée cherchera sans doute un livret offrant un taux net supérieur au taux du Livret A, soit 1,75%. Pour atteindre ce taux net il lui faudra obtenir, selon sont taux marginal d’imposition, un taux brut entre 2,07% et 4,19%.

Taux brut requis pour taux net supérieur à 1,75

Un livret promotionnel sera donc très intéressant pour un ménage faiblement imposé à 5,5% ou 14%. S’il a une somme importante de liquide à placer à court-terme, par exemple :

  • un héritage qu’il ne sait pas encore où placer,
  • une indemnité de licenciement,
  • le produit de la vente d’un bien immobilier en attente d’un autre achat.

Ce ménage pourra doubler le rendement de son épargne par rapport au taux du Livret A pendant la période de promotion et rester en rendement net supérieur sur 12 mois.

L’épargnant à haut revenu devrait en théorie constamment déplacer son argent vers les meilleures offres promotionnelles pour obtenir le même taux net. Une gymnastique que seule une minorité de particuliers est prête à faire. Malgré cela, un haut revenu sera tenté par les livrets en promotion car il existe peu d’alternatives pour placer profitablement une épargne immédiatement disponible.

Conclusion

Pour juger de l’intérêt d’un livret d’épargne promotionnel, l’épargnant trouvera utile de prendre en compte le taux moyen sur un horizon court-terme réaliste intégrant le taux promotionnel et du taux de base du livret. Il cherchera un taux net d’impôt supérieur au taux du Livret A. Cela sera facile à obtenir pour un ménage faiblement imposé. Cela sera plus difficile pour un haut revenu à moins de déplacer son argent de promotion en promotion. Dans tous les cas, ces livrets bancaires en promotion sont des placements court-terme simples et sans frais à prendre en considération.

 

Note 1 : La formule de calcul de l’imposition globale, prélèvements et impôt inclus est : 15,5%+((1-5,1%)*TMI%). Elle ne tient pas compte des taxes exceptionnels sur les très haut revenus. Le résultat est ici arrondi. Depuis la réforme de la fiscalité de l’épargne, un acompte de 24% est prélevé à la source –on peut en demander la dispense si le revenu de référence du foyer fiscal est inférieur à 25 000 euros. On pourra également opter pour un prélèvement libératoire de 24% si on touche moins de 2 000 euros d’intérêt par an au total –ce que l’on fera bien sur seulement si on a un taux marginal d’imposition supérieur à 24% (soit 30% ou plus).

En tant qu'utilisatrice des services financiers, puis consultante pour des banques et compagnies d’assurance, Therese a constaté qu’en finance, c’est souvent le client qui doit s’adapter au service et pas l’inverse. Pour elle, la finance doit changer. Pour contribuer à ce changement, Therese a entrepris de fournir de l'information plus pratique, plus simple et plus objective sur tous les sujets liés à la finance personnelle.

A propos Therese

En tant qu'utilisatrice des services financiers, puis consultante pour des banques et compagnies d’assurance, Therese a constaté qu’en finance, c’est souvent le client qui doit s’adapter au service et pas l’inverse. Pour elle, la finance doit changer. Pour contribuer à ce changement, Therese a entrepris de fournir de l'information plus pratique, plus simple et plus objective sur tous les sujets liés à la finance personnelle.

Une réflexion au sujet de « Profiter d’un livret d’épargne en promotion »

  1. Ping : Livret d'épargne bancaire : promotions à saisir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*