Faire chauffer la carte de crédit pendant les soldes ?


28/06/2013 par Therese 9 réponses (9)

Crédit à la consommation Taux au 26 juin 2013

Les soldes peuvent coûter cher si on utilise le crédit renouvelable d’une carte de crédit de magasin pour les payer. Finance Pratique explique pourquoi cette forme particulière de crédit à la consommation est à éviter.

Les soldes sont ouvertes depuis le 28 juin. Faire les soldes pour trouver moins cher les produits dont on a besoin peut être une bonne idée pour économiser. Problème : on se laisse souvent emporter à « faire chauffer la carte bleue ».  J’ai moi-même plein de robes et de pulls de couleurs improbables achetées en solde ! 😉

Si on se laisse emporter à faire des dépenses imprévues, on peut être tenté d’acheter à crédit en utilisant une carte de crédit proposée par un magasin ou un hypermarché. Pas vraiment une bonne idée.

Les soldes sont une bonne occasion de se rappeler le coût du crédit à la consommation et surtout du plus cher d’entre eux, le crédit renouvelable associé aux cartes de crédit. Le tableau ci-dessus présente les taux d’usure, c’est à dire les maximums légaux, et les taux effectifs moyens du crédit à la consommation que la Banque de France a publiés le 26 juin 2013. Le taux du crédit renouvelable associé aux cartes de magasin se rapproche très souvent du taux d’usure le plus élevé, soit 20%.

A 20% de coût du crédit, on perd vite le bénéfice des soldes !

Le crédit renouvelable comment ça marche ?

Une carte de crédit au nom d’un magasin de type FNAC ou Galeries Lafayette est gérée par un établissement financier plus ou moins indépendant du magasin de type Cetelem, SofincoCofinoga ou Carrefour Banque. Cette carte permet de repousser le paiement de ses achats en utilisant un crédit renouvelable –terme légal officiel pour désigner le crédit aussi appelé crédit revolving ou crédit reconstituable. Le crédit renouvelable « consiste à mettre à la disposition de l’emprunteur une réserve d’argent qu’il pourra utiliser selon son gré. Cette réserve diminue quand l’emprunteur l’utilise et elle se reconstitue progressivement quand il rembourse son crédit » (Source: Service Public). Grâce au crédit renouvelable, vous empruntez au fur et à mesure de vos besoins jusqu’à un plafond maximum pré-autorisé, par exemple 1 500 euros, sans avoir à vous justifier et à faire à chaque fois une nouvelle demande de prêt.

Le crédit à la consommation le plus cher

Depuis les lois Lagarde qui sont entrées progressivement en vigueur en 2010 et 2011, le crédit à la consommation est strictement réglementé afin de lutter contre le crédit cher et contre le surendettement. Ainsi concernant le crédit renouvelable des cartes de crédit au nom des enseignes de distribution :

  • les taux d’usure du crédit renouvelable ont été alignés sur les taux d’usure des autres crédits à la consommation et ainsi fortement abaissés ;
  • l’obligation d’information du consommateur avant l’octroi du crédit et pendant son utilisation a été renforcée ;
  • il est interdit de conditionner les avantages du programme de fidélité du magasin ou des cadeaux à l’utilisation du crédit ;
  • le droit de rétractation est passé de 7 à 15 jours ;
  • le prêteur a l’obligation de vérifier que l’emprunteur n’est pas déjà surendetté ;
  • le mode de paiement par défaut de la carte doit obligatoirement être le paiement comptant et le recours au crédit doit être une option volontaire ;
  • l’employé qui délivre la carte ne peut être commissionné sur l’octroi du crédit.

Grâce à ces mesures, 3 millions de crédits renouvelables ont été fermés depuis 2010.

Malgré tout, un français sur trois a encore un crédit à la consommation et la moitié de ces crédits sont souscrits sur le lieu de consommation, c’est à dire en magasin.

C’est pratique, mais le service a un prix. Le crédit renouvelable est une des formes de crédit à la consommation les plus chères. Son taux se rapproche souvent des maximum légaux, les taux d’usure. Quelques exemples tirés directement des informations que les prêteurs doivent obligatoirement fournir :

  • Carte FNAC, FINAREF,
    Exemple 500 euros remboursés en 23 mois : TAEG 20,09%
  • Carte PASS, Carrefour Banque,
    Exemple 1 000 euros remboursés en 35 mois : TAEG 20,05%, 2000 euros : TAEG 18,99%
  • Carte Galeries Lafayette Cofinoga
    Les taux ne sont pas publiés, il faut se renseigner auprès du service client
  • Carte de crédit multi-enseignes Be Smart by Cofinoga
    500€, remboursés en 10 mois : TAEG 19,90%

Est-ce bien raisonnable ?

Non. En plus d’être cher, le crédit renouvelable peut conduire à vivre constamment au dessus de ses moyens en comptant sur la réserve d’argent disponible. Son coût devient une charge permanente.

C’est une perte d’argent. Autant il peut y avoir intérêt à s’endetter pour un achat immobilier à un taux d’intérêt d’environ 4% car on profite de la valeur d’usage (l’équivalent du loyer) et on se constitue un patrimoine (la valeur de revente du bien), autant on se met en danger inutilement en utilisant un crédit renouvelable à un taux de 20% pour acheter des produits qui ont un usage éphémère et pratiquement pas de valeur de revente.

Les soldes peuvent couter cher

En tant qu'utilisatrice des services financiers, puis consultante pour des banques et compagnies d’assurance, Therese a constaté qu’en finance, c’est souvent le client qui doit s’adapter au service et pas l’inverse. Pour elle, la finance doit changer. Pour contribuer à ce changement, Therese a entrepris de fournir de l'information plus pratique, plus simple et plus objective sur tous les sujets liés à la finance personnelle.

A propos Therese

En tant qu'utilisatrice des services financiers, puis consultante pour des banques et compagnies d’assurance, Therese a constaté qu’en finance, c’est souvent le client qui doit s’adapter au service et pas l’inverse. Pour elle, la finance doit changer. Pour contribuer à ce changement, Therese a entrepris de fournir de l'information plus pratique, plus simple et plus objective sur tous les sujets liés à la finance personnelle.

9 réflexions au sujet de « Faire chauffer la carte de crédit pendant les soldes ? »

  1. Paul

    Merci de m’ouvrir les yeux ! J’ai une carte de crédit du Club FNAC (Finaref) et je ne m’étais jamais aperçu que le taux est si élevé : 20,28% TAEG en juin !
    Paul

    Répondre
    1. Therese Auteur de l’article

      Eh, oui. Les sympathiques employés qui nous ouvrent ces cartes se gardent bien de souligner ces taux assez exorbitants ! C’est pourquoi la Loi Lagarde exige que le TAEG soit écrit en gros. Encore faut-il lire son contrat. Je dois vous avouer que j’ai fait la même erreur que vous il y a 2 ans avec une carte Galeries Lafayette.

      Répondre
    1. Therese Auteur de l’article

      « Crédit révolver », j’adore l’expression ! Vous avez parfaitement raison Martine. Le crédit qui était proposé par la Caisse d’Epargne (dommage que la promotion soit finie) était un prêt personnel. Deux avantages majeurs par rapport au crédit renouvelable (crédit revolving): 1) un taux bas, car le prêt est accordé sur dossier, donc moins de risque pour la banque, donc un taux plus avantageux pour le client; 2) un crédit amortissable, c’est à dire avec un échéancier fixé à l’avance de mensualités de remboursement qui permet de planifier quand on sera dégagé de la dette.

      Répondre
  2. Chantal

    Attention : depuis le 1er juillet 2013, Finaref a changé de nom et est devenue Sofinco. Les deux marques qui ont été fusionnées appartiennent à CA Consumer Finance, groupe Crédit Agricole. Je ne sais pas ce qui se passe si vous aviez des crédits des deux côtés dont le cumul dépasse le seuil d’endettement normalement autorisé (peut-être qu’ils faisaient déjà un contrôle avant)…

    Répondre
  3. Anne K.

    J’ai atteint le plafond (élevé) de mon crédit renouvelable chez Finaref. Si je demande un crédit ailleurs, par exemple chez Cofinoga, ceux-ci ont-ils moyen de le savoir et de me refuser l’ouverture d’un nouveau crédit ?

    Répondre
  4. Raleman

    Même les cartes bancaires proposent maintenant de payer soit au comptant soit à crédit, en puisant dans la réserve renouvelable, aussi bien chez les commerçants que dans les distributeurs de billets. Ce pousse-au-crime permanent est scandaleux !
    Un père de famille qui se demande où va le monde…
    Raleman

    Répondre
  5. Ping : 10 bonnes résolutions de finance personnelle pour 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*