No Bank, un banquier rebelle en action


21/11/2013 par Therese 14 réponses (14)

No Bank, le livreNo Bank est l’histoire d’une entreprise innovante, une alternative à la banque traditionnelle, racontée par Hugues Le Bret, un ex-banquier sympathiquement rebelle qui joint l’action à la parole. On apprend plus facilement d’un récit biographique que d’un essai théorique. C’est pourquoi Finance Pratique recommande ce livre à tous ceux qui s’intéressent à la finance, à entrepreneuriat, et aux rencontres humaines.

No Bank, c’est d’abord une entreprise, la Financière des Paiements Electroniques. Une « non-banque » qui permet à tout individu, même interdit bancaire, d’obtenir une carte de paiement et une domiciliation bancaire en quelques minutes, pour 20 euros, et sans risque, ni pour lui, ni pour la société. Finance Pratique vous a parlé de ce produit innovant : le Compte Nickel.

No Bank est aussi un livre, publié le mois dernier, qui relate l’histoire de cette entreprise. Finance Pratique a aimé le ton très direct de ce récit où l’auteur donne la place principale à l’aventure humaine à l’origine de l’entreprise. Il partage sans fards aussi bien ses doutes que ses espoirs, et dévoile les coulisses du monde de la finance et de l’entreprise.

Directeur de la communication de la Société Générale pendant dix ans, Hugues Le Bret est nommé en 2009 président directeur général de Boursorama, la banque en ligne filiale de la Société Générale. Il démissionne en 2010 car il veut écrire sa version de l’affaire Jérôme Kerviel – le trader qui a causé près de 5 milliards d’euros de pertes à la Société Générale en dissimulant ses positions risquées sur des produits dérivés. Ce sera « La semaine où Jérôme Kerviel a failli faire sauter le système financier mondial ». Il y expose la dangerosité des risques systémiques propres au système financier hypertrophié contemporain. Le livre est un succès de librairie, mais il irrite aussi bien l’establishment bancaire que l’anti-establishment : les premiers lui reprochent de révéler les secrets de cuisine du système bancaire, les autres de ne pas être assez critique envers ce système.

Se sentant rejeté de toutes parts, l’auteur a alors un passage à vide. Jusqu’à ce jour de 2011 où il rencontre un jeune et entreprenant prodige de la technologie, Ryad Boulanouar. Ensemble, ils décident de créer un service financier révolutionnaire, le compte Nickel, alliance unique d’une carte de paiement et d’une domiciliation bancaire ultra économique.

« No Bank » raconte cette rencontre humaine en mettant en parallèle l’histoire personnelle d’Hugues Le Bret et celle de Ryad Boulanouar. Ce sont deux fortes personnalités que tout sépare a priori : lui banquier des beaux quartiers et Ryad, un geek surdoué, issu de l’immigration et de la banlieue. L’histoire de Ryad et de sa famille justifie le sous-titre du livre « L’incroyable histoire d’un entrepreneur de banlieue qui veut révolutionner la banque ». Au delà des apparences, les deux hommes se découvrent beaucoup de points communs, dont le goût de l’innovation et de la liberté ne sont pas des moindres.

Le livre fait également le récit des difficultés rencontrées par ces pionniers et leurs co-fondateurs. Le chemin est long et ardu pour faire financer l’entreprise, pour conclure les partenariats indispensables à son fonctionnement, et pour faire agréer la société par l’Autorité de Contrôle Prudentiel. Symptomatiquement, ce seront presque exclusivement d’autres entrepreneurs, comme le fondateur de la banque privée ODDO, qui accepteront de financer l’aventure du Compte Nickel.

Bref, un livre à mettre sous le sapin.

Pour en savoir plus, lisez l’interview d’Hugues Le Bret.

En tant qu'utilisatrice des services financiers, puis consultante pour des banques et compagnies d’assurance, Therese a constaté qu’en finance, c’est souvent le client qui doit s’adapter au service et pas l’inverse. Pour elle, la finance doit changer. Pour contribuer à ce changement, Therese a entrepris de fournir de l'information plus pratique, plus simple et plus objective sur tous les sujets liés à la finance personnelle.

A propos Therese

En tant qu'utilisatrice des services financiers, puis consultante pour des banques et compagnies d’assurance, Therese a constaté qu’en finance, c’est souvent le client qui doit s’adapter au service et pas l’inverse. Pour elle, la finance doit changer. Pour contribuer à ce changement, Therese a entrepris de fournir de l'information plus pratique, plus simple et plus objective sur tous les sujets liés à la finance personnelle.

14 réflexions au sujet de « No Bank, un banquier rebelle en action »

  1. Ping : Le futur de la banque, interview avec Hugues Le Bret

  2. madame couleurs

    il est vrai !!!! que le client doit s’adapter à sa banque,!!!demander l’accès au petit coin,celui-ci vous sera refusé!! seul principe pour elle « files ton argent et tais toi!! et de plus tu devrais être heureuse que je prenne
    ton argent!!!!!

    Répondre
  3. maxou33

    ou peut-on trouver un buraliste sur bordeaux pour l’ouverture d’un compte nikel. merci d’avance.

    Répondre
    1. Therese Auteur de l’article

      Pour l’instant les buralistes qui font l’ouverture du compte nickel les plus proches de Bordeaux sont à Agen ou Bayonne. Pas vraiment proche.
      J’ai posé la question de Bordeaux pour vous au service client. Je vous tiens au courant si j’apprends quelque chose. Cordialement. Therese

      Répondre
  4. zorglub

    J’ai rendez vous avec mon banquier pour une consultation.
    Je suis obligé de le reporter. .excuses je me déplace a paris proffessionelement .à mon retour notre entrevue a lieu , d’entrée le banquier me fait remarquer que je n’étais pas à paris mais a Bayonne! !!!! « Carte bleue pour preuve » j’ai très mal pris cette remarque. …
    Le compte nikel metra un terme a cet espionnage noseabon

    Répondre
    1. Therese Auteur de l’article

      Je vous comprends! Merci pour ce témoignage, vous soulevez un point très important de la confidentialité des données bancaires. Il me semble que cette personne à outrepassé ses droits et, sans prendre la défense des banques, je pense qu’aucune banque ne cautionnerait ce comportement. J’investigue et je reviens vers vous.

      Répondre
    2. Therese Auteur de l’article

      En attendant, voila ce que dit la CNIL dans le cadre de la protection des données personnelles et de la vie privée: « Les informations vous concernant qui sont enregistrées par votre banque ou votre organisme de crédit sont couvertes par le secret bancaire et ne peuvent être divulguées. De même, elles ne peuvent pas être utilisées pour autre chose que pour la gestion de vos comptes ou de vos crédits. » Souligné par moi.

      Répondre
  5. Ping : NoBank - Hugues Le Bret

  6. Près de MACON

    Bonjour, j’habite prés de MACON 71000 et je ne trouve pas de bureau de tabac pour ouvrir un compte banquaire, pouvez vous me renseigner.
    cordiale salutations

    Répondre
    1. Therese Auteur de l’article

      Bonjour
      Si vous allez sur l’onglet « Où le prendre? » du site Compte-Nickel http://www.compte-nickel.fr/ou-le-prendre
      Vous pourrez entrer votre code postal et voir les distributeurs les plus proches
      Je l’ai fait avec le code 71000 et je vois trois possibilités à un peu plus de vingt kilomètres de Mâcon
      – 69220 BELLEVILLE
      – 01400 CHATILLON-SUR-CHALARONNE
      – 01340 MONTREVEL EN BRESSE
      Cordialement
      Therese

      Répondre
  7. mr georges

    bonjour therese
    j aprecie beaucoup cette methode de payement au point ou j ai vraiment envie de travailler pour ce produit sur l afrique parceque les gens marchent avec beaucoup d especes sur eux et c est une des causes principales de beaucoup d agressions .je suis convaincu que ce systeme arrangerait enormement de personnes si vous pensez que ce systeme peut se mettre sur pied dans ce continent je suis certain que cela pourait etre tres interressant. merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*