L’argent ne fait pas le bonheur ?


12/12/2013 par Therese 1 réponse (1)

Les plus riches sont plus heureux On dit couramment que « l’argent ne fait pas le bonheur », et pourtant les plus riches sont globalement plus satisfaits de leur vie que les plus pauvres. On peut le regretter, mais c’est une réalité. Finance Pratique vous invite à vous interroger sur les dictons à propos de l’argent et les croyances qu’ils reflètent.

« L’argent ne fait pas le bonheur, » c’est bien connu. Il ne manque pas d’exemples de personnes riches et malheureuses. Les médias se repaissent des histoires de gagnants du loto, de célébrités hollywoodiennes, ou de riches héritiers, qui souffrent de mal-être, d’addictions et de dépression.

Mais si l’argent ne « fait » pas le bonheur, la santé non plus. Il y a des tas de gens en bonne santé physique qui sont malheureux. Et pourtant, cela ne viendrait à l’idée de personne de dire que « La santé ne fait pas le bonheur ».

On constate que de nombreux dictons présentent l’argent et la richesse comme suspects, voire mauvais, et la pauvreté comme vertueuse. Cela parait particulièrement fort en France. Par exemple, la publication des patrimoines des membres du gouvernement a été commentée comme si c’était une honte de posséder un gros patrimoine et une fierté de ne posséder aucune part du capital d’une entreprise.

Le malheur de la richesse est démenti par les études

Il y a de plus en plus d’études sérieuses sur la relation entre l’argent et le bonheur comme le Better Life Index de l’OCDE cité dans l’Infographie ci-dessus, et le Word Happiness Report du Earth Institute.

        Globalement, ces études constatent que :
      • Les populations des pays riches sont plus satisfaites de leur vie, bonheur émotionnel, affectif et relationnel inclus. Le top 10 de la satisfaction (« life satisfaction ») se trouve dans les pays riches ayant plus de 30 000 $ de revenu moyen disponible par an (USA, Suisse, Luxembourg, Nordiques). Les moins heureux vivent dans des pays très pauvres d’Afrique Sub-Saharienne avec un revenu moyen en dessous de 1 000 $, comme le Burundi ou le Zimbabwe. Il y a bien sûr des exceptions à la tendance générale. Ce sont des exceptions positives comme le Costa Rica ou le Bhoutan, où l’on est satisfait malgré la pauvreté, et des exceptions négatives comme les zones de conflit, où la guerre et l’oppression oblitèrent l’effet de richesse.
      • Les individus les plus riches sont plus satisfaits de leur vie que les plus pauvres à l’intérieur d’un même pays. Quand un pays entier s’enrichit, mais que les écarts de revenu entre les individus restent importants, les écarts de satisfaction entre les plus riches et les moins riches demeurent. Le World Happiness Report en conclut que la contribution de la richesse à la satisfaction des individus est relative : on est moins content de s’enrichir quand on reste plus pauvre que les autres. Ainsi, la satisfaction moyenne des Américains et des Allemands stagne depuis des années bien que le revenu moyen continue de croître.

Donc, les études démontrent que, si l’argent ne fait pas le bonheur, il y contribue. L’explication la plus simple est que l’argent apporte souvent d’autres raisons de satisfaction comme la santé, la sécurité, l’éducation, une certaine forme de liberté, qui à leur tour permettent de cultiver des capacités émotionnelles et relationnelles.

Parfois on se demande si le dicton « l’argent ne fait pas le bonheur » n’a pas été inventé pour calmer les pauvres et servir de caution aux riches. Comme le disait Coluche : « L’argent ne fait pas le bonheur… des pauvres. »

Importance de la psychologie de l’argent

Pourquoi cette discussion à propos des dictons sur l’argent ? Parce que la psychologie, les croyances attachées à l’argent, jouent un énorme rôle dans notre capacité à gérer notre argent. Tous les psychologues qui se sont intéressés à la question, comme Thierry Gallois, le confirment.

Nous vivons dans une société où l’argent joue un rôle indéniable, constaté ci-dessus. En même temps, l’argent est l’objet de nombreuses croyances très contradictoires. L’argent, la richesse sont souvent à la fois désirés et stigmatisés. Cela peut fortement affecter la capacité des individus à gérer leur argent de manière équilibrée. Inconsciemment, ils trouveront pénible de s’en occuper et feront tout pour l’éviter. Certaines personnes développent même des comportements destructeurs : dépenses compulsives, radinerie maladive, phobie…

Il est donc important de comprendre quelles sont les croyances qui influencent notre rapport à l’argent. Les dictons et les croyances héritées de notre famille et de notre culture doivent être questionnés. Quelle est leur part de vérité, s’il y en a une ? Quelle est leur pertinence pour notre vie actuelle ?

Cette remise en question peut nous libérer et nous permettre d’agir en fonction de nos besoins et de nos intérêts.

Comparez vos croyances sur l’argent en 30 secondes en évaluant 10 dictons.

 

En tant qu'utilisatrice des services financiers, puis consultante pour des banques et compagnies d’assurance, Therese a constaté qu’en finance, c’est souvent le client qui doit s’adapter au service et pas l’inverse. Pour elle, la finance doit changer. Pour contribuer à ce changement, Therese a entrepris de fournir de l'information plus pratique, plus simple et plus objective sur tous les sujets liés à la finance personnelle.

A propos Therese

En tant qu'utilisatrice des services financiers, puis consultante pour des banques et compagnies d’assurance, Therese a constaté qu’en finance, c’est souvent le client qui doit s’adapter au service et pas l’inverse. Pour elle, la finance doit changer. Pour contribuer à ce changement, Therese a entrepris de fournir de l'information plus pratique, plus simple et plus objective sur tous les sujets liés à la finance personnelle.

Une réflexion au sujet de « L’argent ne fait pas le bonheur ? »

  1. Ping : Les Français et l'argent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*