Croyances : L’argent est utile, la richesse est un mal


25/02/2014 par Therese 3 réponses (3)

es croyances des français à propos de l'argentFinance Pratique a conduit un sondage « Les Français et l’argent » en demandant à un échantillon représentatif de 1000 répondants de juger de la véracité de 10 dictons et aphorismes portant sur l’argent et la richesse. Il en ressort que, si les français voient l’argent comme un moyen utile au bonheur, ils voient la richesse plutôt comme un mal. Une croyance qui pourrait bien les handicaper dans la gestion de leur épargne.

Tout le monde connaît le dicton « L’argent ne fait pas le bonheur ». Mais la croyance qu’il reflète est-elle répandue ? Pour le savoir, Finance Pratique à demandé à un échantillon représentatif de 1 000 français leur opinion sur la véracité d’une dizaine de dictions et d’aphorismes sur l’argent et la richesse. Le sondage a été conduit en ligne par Novamétrie en février 2014.

Les français relativisent l’importance de l’argent

L’adage qui, à 69%, reflète le mieux la vision de l’argent des français est que « L’argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue ». Une vision assez sage, qui reconnait l’utilité de l’argent tout en la relativisant comme n’étant pas une condition suffisante au bonheur. Le second adage, jugé comme vrai par 48% – dont 57% des plus riches, témoigne du même esprit de relativisation : « Ce qui compte ce n’est pas l’argent qu’on a, mais ce qu’on en fait ». Cette sagesse, qui a été attribuée sous diverses formulations à de nombreux penseurs, dont Aristote et Benjamin Franklin, rappelle que l’argent est un moyen et non un but en soi.

Plus d’idéalistes que de cyniques

En troisième position, l’aphorisme empreint de générosité et d’idéalisme « La vraie richesse d’un homme se mesure au bien qu’il fait autour de lui » – attribué à Mahomet – est tenu pour vrai par 34%, soit un français sur 3. Les idéalistes sont dix fois plus nombreux que ceux qui accordent foi aux aphorismes clairement cyniques qui apparaissent en queue de peloton. Ainsi, le trait d’esprit attribué au cinéaste Emir Kusturica « Si tu n’obtiens pas ce que tu veux avec de l’argent, essaye avec beaucoup d’argent », qui laisse penser que tout s’achète, n’est tenu pour vrai que par 3% des répondants.

Etant données les conditions du crédit, on est tenté de classer les 29% (4ème position) qui tiennent « On ne prête qu’aux riches » pour vrai parmi les réalistes &;, plus que parmi les cyniques, lesquels seraient plutôt les 3% qui valident « Le plus gros avantage de la richesse, c’est qu’elle permet de faire des dettes », attribué à Oscar Wilde.

Une vision négative de la richesse matérielle

Si l’argent est majoritairement tenu comme une contribution utile au bonheur, il n’en va pas de même quand il s’agit de beaucoup d’argent, c’est-à-dire de la richesse matérielle. Le sondage fait apparaître une vision globalement négative de la richesse matérielle. Déjà, on a vu qu’une personne sur 3 considère la « vraie richesse » comme n’étant pas matérielle. De plus, 29% considèrent le simple « L’argent ne fait pas le bonheur » comme vrai. On a déjà souligné ailleurs la négativité particulière de ce dicton populaire. Par comparaison, même si la santé n’est pas plus une condition suffisante au bonheur que l’argent, il n’existe pas de dicton sur le thème « La santé ne fait pas le bonheur ». Le diction avertit du danger de la poursuite de l’argent.

La vision négative de la richesse matérielle est confirmé par les 20% de répondants qui tiennent pour vrai l’aphorisme négatif selon lequel « La richesse est comme l’eau de mer, plus on en boit, plus on a soif », tandis que seuls 17% croient l’aphorisme positif pour la richesse selon lequel « Abondance de biens ne nuit pas« .

Les plus riches, dont le foyer gagne plus de 5 000 euros par mois, ont, assez logiquement, une vision plus positive de la richesse matérielle que les moins riches (moins de 2 000 euros) : seulement 13% des hauts revenus pensent que « la richesse est comme l’eau de mer, plus on en boit, plus on a soif », contre 22% pour les plus faibles revenus; et 37% des hauts revenus pensent qu’« abondance de biens ne nuit pas« , contre 16% pour les ménages à revenu faible ou moyen. Mais que seulement 1 sur 3 des plus riches pensent que la richesse matérielle n’est pas nuisible, c’est peu ! On serait tenté de dire avec 10% des répondants « Si l’argent ne fait pas le bonheur, rendez-le! ».

Conclusion

Si l’on en croit leurs déclarations, les français adhèrent aux croyances véhiculées par les dictons populaires et les aphorismes qui reflètent une vision de l’argent comme une utilité, un moyen d’atteindre des buts supérieurs, mais un moyen dangereux quand il se transforme en richesse matérielle.

Jusqu’à quel point peut-on vraiment faire fructifier son épargne si on considère la richesse comme un danger, voire un mal ? C’est une question que chacun devrait se poser pour lui-même. En effet, les psychologues sont unanimes à dire que nos croyances par rapport à l’argent et à la richesse jouent un grand rôle dans notre capacité à gérer notre argent et atteindre un bien-être à la fois moral et matériel.

SI vous voulez comprendre l’impact des croyances négatives et des émotions qu’elles engendrent et savoir comment s’en libérer lisez : 5 clés d’un bon rapport à l’argent, Interview avec Philippe Geffroy

PS. Merci encore aux lecteurs de Finance Pratique qui ont répondu à un mini sondage test sur ce sujet et donnent régulièrement leur opinion sur les « pensées du jour » sur Facebook.

En tant qu'utilisatrice des services financiers, puis consultante pour des banques et compagnies d’assurance, Therese a constaté qu’en finance, c’est souvent le client qui doit s’adapter au service et pas l’inverse. Pour elle, la finance doit changer. Pour contribuer à ce changement, Therese a entrepris de fournir de l'information plus pratique, plus simple et plus objective sur tous les sujets liés à la finance personnelle.

A propos Therese

En tant qu'utilisatrice des services financiers, puis consultante pour des banques et compagnies d’assurance, Therese a constaté qu’en finance, c’est souvent le client qui doit s’adapter au service et pas l’inverse. Pour elle, la finance doit changer. Pour contribuer à ce changement, Therese a entrepris de fournir de l'information plus pratique, plus simple et plus objective sur tous les sujets liés à la finance personnelle.

3 réflexions au sujet de « Croyances : L’argent est utile, la richesse est un mal »

  1. Ping : 5 clés d’un bon rapport à l’argent, Interview avec Philippe Geffroy | Finance Pratique - Le blog

  2. Ping : Les français résignés à ne contrôler que leurs dépenses | Finance Pratique - Le blog

  3. Ping : Mettre l'argent au service de son bien-être - Philippe Geffroy - Finance Pratique - Le blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*