Fête du Crowdfunding : une bouffée d’enthousiasme


19/05/2014 par Therese Réagir (0)

FeteCrowdfunding17mai2014

Fête du crowdfunding : photo de groupe avec le ministre Arnaud Montebourg

La Fête du Crowdfunding organisée par l’Association Financement Participatif France samedi 17 mai à Paris a été un franc succès avec une quarantaine d’exposants, plus de 1 500 visiteurs, et, surtout, une ambiance positive tournée vers l’avenir et l’action concrète.

Il est assez rare de pouvoir associer les mots « finance » et « fête », c’est pourtant le pari tenu par la Fête du crowdfunding. Le crowdfunding ou financement participatif est la collecte en ligne de financements apportés par le grand public sous forme de don, avec ou sans contrepartie, de prêt, avec ou sans intérêts, ou encore d’investissement en capital.

Il faisait très beau, il y avait beaucoup de monde, l’ambiance était à la fois studieuse, animée par le désir de (faire) découvrir financement participatif, et festive, avec musique, tables au soleil, délicieux sandwichs et bière fraîche. L’école de commerce ESCP avait offert ses locaux pour l’évènement.

Une trentaine de plateformes de crowdfunding représentant tous les types de financement (don, prêt, investissement) tenaient un stand. Les stands étaient souvent animés directement par les créateurs de plateformes eux-mêmes, comme, pour ne citer que quelques exemples, François Desrozier de Spear, Natasa Bogovac de Cowfunding, Arnaud Burgot de Ulule ou Joachim Dupont de Anaxago – ce qui rendait les discussions particulièrement intéressantes. Des entrepreneurs et des associations financées par le crowdfunding étaient également là pour partager leur expérience.

Si vous n’avez pas pu assister à l’évènement, vous pouvez toujours découvrir les plateformes sur le site en ligne. Vous serez surpris de leur diversité, Vous trouverez par exemple des plateformes dédiées à des secteurs comme la mode, le sport ou la pharmacie.

Financement des PME

Parmi les intervenants et sponsors de la conférence, Arnaud Montebourg, le ministre de l’économie, du redressement productif et du numérique, est apparu décontracté, souriant et en jeans. Il a exprimé son soutien au crowdfunding pour développer l’économie et, en particulier, les PME françaises. Il a également réitéré l’ambition du gouvernement de faire de la France un pays leader du financement participatif. Nouveauté : le ministre a annoncé que le gouvernement serait éventuellement prêt à apporter des fonds aux plateformes de financement participatif qui financent des entreprises. En cela, il suivrait l’exemple du gouvernement anglais qui, à travers la British Business Bank, a investi 40 millions de livres dans la plateforme de crowdfunding par prêt aux entreprises Funding Circle.

Le président de l’Association Financement Participatif France et modérateur des conférences, Nicolas Lesur, et de nombreux intervenants ont souligné leur volonté commune d’accompagner le financement participatif. pour qu’il s’auto-régule. Le but est de créer la confiance et de prévenir ,autant que possible, un incident qui pourrait jeter le discrédit sur le mouvement, que ce soit par manque de compétence ou par malhonnêteté.

Jean-Louis Bancel, le président du Crédit Coopératif, et Louis Schweizer, le président de Initiative France, qui fédère 230 associations locales de financement d’entreprises par prêt d’honneur en France, ont expliqué comment leurs organisations collaborent avec les plateformes de financement participatif. Le crowdfunding n’est en effet pas un mouvement isolé mais, au contraire, un maillon – un maillon qui manquait jusqu’à présent – dans la chaîne les acteurs du financement des particuliers, des PME et de l’économie solidaire.

Financement solidaire

Parmi les plateformes de financement participatif présentes à la fête du crowdfunding, de nombreuses plateformes soutiennent les projets de financement solidaire. Elles collectent des fonds pour des associations ou des entreprises à vocation d’utilité sociale, humanitaire ou environnementale. Certaines plateformes comme Babyloan, Spear, Wedogood ou United Donations sont même entièrement dédiées au financement solidaire.

Un exemple de projet, parmi tant d’autres : l’association Mobile en Ville vise à sensibiliser le grand public et les institutions aux problèmes d’accessibilité rencontrés par les personnes en chaise roulante. Elle collecte des fonds sur la plateforme de financement participatif Cowfunding pour aider 50 personnes en chaise roulante à rallier Paris à Bruxelles, soit 500 kilomètres, en cinq jours. Tout au long du voyage, l’association mènera des actions de sensibilisation.

Plein d’énergie et d’enthousiasme, tourné vers le futur, le positif et l’action concrète, Gil Meyland de Mobile en ville, était emblématique de la fête du crowdfunding.

La vidéo :

 

En tant qu'utilisatrice des services financiers, puis consultante pour des banques et compagnies d’assurance, Therese a constaté qu’en finance, c’est souvent le client qui doit s’adapter au service et pas l’inverse. Pour elle, la finance doit changer. Pour contribuer à ce changement, Therese a entrepris de fournir de l'information plus pratique, plus simple et plus objective sur tous les sujets liés à la finance personnelle.

A propos Therese

En tant qu'utilisatrice des services financiers, puis consultante pour des banques et compagnies d’assurance, Therese a constaté qu’en finance, c’est souvent le client qui doit s’adapter au service et pas l’inverse. Pour elle, la finance doit changer. Pour contribuer à ce changement, Therese a entrepris de fournir de l'information plus pratique, plus simple et plus objective sur tous les sujets liés à la finance personnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*