Le risque bourse 2015


29/05/2015 par Therese 6 réponses (6)

La bourse 2015 ? Krach ou pas krach ?Krach ou pas krach ? Quelles sont les tendances des marchés boursiers ? Quels sont les principaux facteurs de risque bourse 2015 ? Résumé en 12 infographies des tendances boursières à ce jour, pour les épargnants qui veulent se faire une opinion.

Mise à jour : 01/06/2015. J’avais publié cet article sous forme d’un carrousel d’infographies qui s’affichait mal sur le blog mais est toujours disponible sur SlideShare. J’ai coupé l’article en deux. 

Vous avez des actions mais vous n’avez pas le temps ou l’envie de suivre en détail les marchés boursiers ? J’ai pensé à vous en résumant l’essentiel dans une présentation de 12 infographies qui devrait prendre 5 minutes à parcourir. Dans un deuxième article vous trouverez 4 fondamentaux pour la gestion du risque boursier par les particuliers.

La recherche de rendement pousse vers les actions

La recherche de rendement pousse vers les actionsLes placements sécurisés, type Livret A, ne rapportent plus rien. Pour plus de rendement, l’assurance vie, même en fonds euros, inclut de plus en plus d’actions. Le Plan Epargne en Actions (PEA) est de plus en plus populaire.

Tendances des marchés actions début 2015 : Hausse spectaculaire

Au début de l'année 2015 la bourse a gagné 20%Début 2015, la bourse FR a gagné 20% Après une année 2014 volatile, l’indice boursier français des actions du CAC 40 a connu une hausse spectaculaire : Il a gagné plus de 20% au début de l’année 2015.

Hausse suivie d’une correction brutale fin avril

La hausse a été suivie d'une correction brutaleLa hausse a poussé certains à vendre pour « prendre leur profit », et donc causé une correction à la baisse (- 4%). La baisse a été, comme souvent, suivie d’un rebond. La bourse fait le yoyo.

La crainte d’une crise en 2015

La cyclicité boursière fait craindre une criseLa bourse est cyclique. La similitude entre l’évolution 2001-2008 et 2008-2015 des bourses mondiales (ici le DOW américain, le DAX allemand et le CAC français) fait craindre un krach, une nouvelle crise en 2015, après 7 ans de hausse.

Une nouvelle « bulle » Internet prête à éclater ?

Une nouvelle bulle InternetParmi les signes inquiétants: la surévaluation, puis la correction brutale de certaines actions d’entreprises de l’Internet, comme Twitter. L’entreprise Twitter était valorisée à son plus haut à près de 40 milliards de dollars alors qu’elle ne gagne toujours pas d’argent. Twitter a perdu 34% de sa valeur en 48 heures fin avril. D’autre entreprises comme Apple et Google valent des centaines de milliards, plus que des pays entiers. Cela rappelle les débuts de la crise de 2001.

Certains prédisent un krach

Certains observateurs prédisent un Krach

Beaucoup d’observateurs prédisent une crise tous les ans depuis 2010. La bourse étant cyclique, ils finiront bien par avoir raison. Mais avoir raison n’aide en rien, si on ne sait pas quand la bourse chutera et de combien. Sinon, c’est aussi utile que de dire qu’on mourra tous un jour.

Les principaux facteurs de risque sont macroéconomiques et globaux

Les principaux facteurs de risque boursier sont macroéconomique et globauxLa finance est globalisée. Les facteurs macroéconomique globaux, comme la croissance des pays émergents, la crise Grecque, ou la bulle Internet, influencent plus le prix des actions que les  performances des entreprises cotées (qu’on appelle microéconomie). Les crises financières se propagent rapidement d’une bourse à l’autre.

Le facteur haussier : l’abondance de liquidités

L'assouplissement quantitatif (quantitative easing, QE)Parmi tous les facteurs haussiers, le facteur le plus important est l’assouplissement quantitatif (quantitative easing, QE). Grâce à ce stratagème, les Banques Centrales ont boosté artificiellement la bourse aux USA, puis au Japon. Depuis janvier [Note 1], c’est au tour de la Banque Centrale Européenne d’ouvrir en grand le robinet des liquidités. L’« argent gratuit » inonde l’Europe. Fin prévue : septembre 2016.

Le facteur baissier : la remontée des taux US

La remontée des taux US est le facteur baissier pour 2015Fini l’argent gratuit  aux USA. Les taux d’intérêt aujourd’hui proches de 0% vont remonter. C’est du moins ce qu’annonce la Réserve Fédérale depuis un moment. Aux dernières nouvelles ce serait pour septembre 2015. Toute la question est de savoir si les marchés l’auront bien anticipé d’ici là. S’il y aura un atterrissage brutal ou en douceur. Rien n’est moins sûr.

En attendant, l’incertitude règne

Prévision pour CAC 40 fin 2015Les pronostics comme celui-ci, sur la valeur du CAC 40 à la fin de 2015, peuvent se résumer en : 1 chance sur 2 que le CAC monte, et 1 chance sur 2 qu’il baisse.

Bref, rien n’est certain sauf le risque

Rien n'est certain sauf le risquePas de rendement sans risque. C’est la dure loi des marchés actions.

La suite: 4 points pour bien réagir face au risque boursier, ici.

[Note 1] l’assouplissement quantitatif de la Banque Centrale Européenne a été annoncé en janvier et lancé en mars. Dès son annonce, les bourses Européennes ont grimpé.

En tant qu’utilisatrice des services financiers, puis consultante pour des banques et compagnies d’assurance, Therese a constaté qu’en finance, c’est souvent le client qui doit s’adapter au service et pas l’inverse. Pour elle, la finance doit changer. Pour contribuer à ce changement, Therese a entrepris de fournir de l’information plus pratique, plus simple et plus objective sur tous les sujets liés à la finance personnelle.

A propos Therese

En tant qu’utilisatrice des services financiers, puis consultante pour des banques et compagnies d’assurance, Therese a constaté qu’en finance, c’est souvent le client qui doit s’adapter au service et pas l’inverse. Pour elle, la finance doit changer. Pour contribuer à ce changement, Therese a entrepris de fournir de l’information plus pratique, plus simple et plus objective sur tous les sujets liés à la finance personnelle.

6 réflexions au sujet de « Le risque bourse 2015 »

  1. Ping : 4 points pour bien réagir face au risque boursier - Finance Pratique - Le blog

  2. Edward Gate

    It goes without saying that the most disruptive events frequently are ones that we didn’t see coming.
    Investors should expect the unexpected — and stick close to their long-term asset allocation strategy as a way to stay protected no matter what the market throws their way.

    Répondre
    1. Therese Auteur de l’article

      En bourse « Les investisseurs doivent prévoir l’imprévisible ». Merci pource rappel @Edward. Pas toujours facile cependant de définir et garder le cap d’une stratégie d’investissement à long terme !

      Répondre
  3. Ping : Assurance vie en unités de compte : bon timing ? - Finance Pratique - Le blog

  4. Ping : L'année boursière 2016 commence mal - Finance Pratique - Le blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*